Vous avez dit Bien-Être ?

Dans cet article, j’aimerai partager avec vous quelques réflexions sur le concept de Bien-Être. C’est un mot dont nous entendons beaucoup parler depuis quelques années. C’est un concept en vogue. Pour vous donner une idée, la recherche « Bien-Être » sur Google génère 65 millions d’entrées contre 17.7 millions pour « Régime », c’est vous dire. Sa traduction anglaise « wellness » nous donne 447 millions d’entrées, c’est énorme. Ces quelques chiffres montrent que le Bien-Être, tout le monde en parle, tout le monde le cherche et pourtant bien peu de monde peut prétendre avoir expérimenté le Bien-Être véritable. Il faut dire que les as du marketing et de la publicité se sont emparés de notre désir collectif de nous sentir bien pour nous faire croire que nous trouverons le Bien-Être une fois que nous aurons fait l’acquisition de tel ou tel bien matériel, ou bien lorsque nous aurons bu ou mangé telle potion magique. Nous suivons inconsciemment leurs recommandations, nous consommons et au bout du compte nous nous sentons pourtant toujours aussi mal ! Peut-être cherchons-nous au mauvais endroit, peut-être faut-il revoir notre définition ?

Le bien-être, c’est beaucoup plus que de ne pas être malade et de ne pas avoir de symptôme. Le bien-être, c’est se sentir vibrant d’énergie, capable de réaliser tous ses projets, se sentir en paix et serein, tant dans son cœur que dans sa tête. Lorsque nous expérimentons le Bien-Être véritable, nous ressentons un calme intérieur et de la joie sans raison spécifique, nous nous sentons simplement bien.

Dans les années 1970, J. Travis l’un des pionniers du mouvement Wellness aux Etats-Unis a défini le continuum Maladie – Bien-Être qui reste encore aujourd’hui une des références pour comprendre ce qu’est le Bien-Être. Ce continuum illustre la différence de paradigme entre une approche visant à renforcer et à développer le Bien-Être versus une approche visant à combattre la maladie.

Le paradigme de la santé occidentale considère l’absence de symptômes et de maladie comme étant un état de bonne santé, c’est l’objectif principal. Si vous n’êtes pas malade, c’est que vous êtes en forme. C’est un peu court ! Combien d’entre vous se sentent fatigués, incapables de profiter de vos amis ou de votre famille lorsque le week-end arrive et pourtant vous n’êtes pas considérés comme malade. Votre médecin vous trouve en bonne santé, tous vos tests sont bons, ça doit être dans votre tête ! La définition de l’OMS de la santé est assez explicite et intéressante. L’OMS définit la santé comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ». Cette première partie de la définition de la santé par l’OMS est oubliée dans le paradigme de la santé actuellement retenu par le monde occidental. Notre société est spécialiste de la lutte contre la maladie avec de nombreux et de beaux succès contre les maladies aigues et autres virus mais s’arrête à l’absence de symptômes en oubliant le Bien-Être. Aujourd’hui la médecine moderne peine à trouver des solutions contre les maladies dites de civilisations : stress, burn-out, surpoids, diabète de type II, ….ces maladies explosent et rien ne semble pouvoir les arrêter. Concentrer nos efforts sur la recherche du bien-être plutôt que sur la lutte contre la maladie pourrait être une des clés du succès contre les maladies chroniques!

En effet, ces maladies sont typiquement des maladies résultant d’un mal-être intérieur et persistant. Elles se construisent au fil du temps, suite à l’accumulation de petites ou grandes contrariétés conduisant à rester dans un perpétuel état de mal-être, qui nous usent et entrainent des troubles fonctionnels. Ce mal-être finit même par être un état normal, auquel le corps est habitué. Il n’est pas rare que certains de mes clients ne soient pas conscients de leur état de mal-être avant que la maladie ne se déclare. Tous les signes étaient pourtant là mais ils étaient incapables de les ressentir, ils n’en avaient pas tout simplement pas conscience. Certains d’entre eux sont même stressés et angoissés lorsqu’ils expérimentent un état de relaxation. Leur corps a oublié les sensations liées à la détente et au bien-être. Là, où porter notre attention sur le Bien-Être devient intéressant, c’est que nous pouvons observer que lorsque le Bien-Être se développe, les symptômes de maladie chronique diminuent très souvent.

Un peu comme si le rétablissement du Bien-Être créait un environnement favorable à la guérison. Et c’est exactement ce que la science moderne, au travers de disciplines comme la psycho-neuro-immunologie et l’épigénétique, nous démontre. Notre environnement extérieur (habitat, nutrition, …) autant que notre environnement intérieur (pensées, émotions, …) créent les conditions du maintien de la santé ou de la guérison. Les résultats de ces études sur les liens corps/ esprit et esprit/ corps sont passionnants et porteurs d’espoir, nous les développerons dans des articles ultérieurs. Mais revenons sur cette notion de Bien-Être. Comme nous le montre le continuum maladie/ bien-être, plus nous avançons sur l’échelle du Bien-Être, plus nous avançons vers les états de croissance personnelle ou d’auto-réalisation dont parle A. Maslow dans sa célèbre pyramide des besoins/ motivations. Pour Maslow, une fois les besoins de base (sécurité physique et affective, reconnaissance, appartenance à un groupe) satisfaits, l’humain cherche à croitre, à s’auto-réaliser, c’est-à-dire à laisser la vie s’exprimer en lui.

Mais comment définir le bien-être ? Le National Wellness Institute définit le Bien-Être de la façon suivante : « Le Bien-Être est un processus actif augmentant notre conscience et nous amenant à faire des choix nous conduisant vers une vie réussie ».

Si nous décortiquons les différents éléments de cette définition, nous retrouvons les points clés de la notion de Bien-être :

  • Processus signifie que l'amélioration est toujours possible
  • Augmentant notre conscience, signifie que nous adoptons une position d’observateur de notre vie (et de notre corps), nous regardons objectivement les situations, nous collectons les informations objectives nous permettant de prendre une décision
  • Choix signifie que nous considérons comme une variété d'options et que nous sélectionnons celles qui sont les plus favorables à notre développement
  • Une vie réussie, signifie que le succès est déterminé par chaque individu en fonction de la réalisation de ses objectifs de vie

Cela signifie développer des attitudes et adopter des comportements qui améliorent la qualité de vie et qui maximisent le potentiel personnel. Le Bien-être est le résultat d’un véritable équilibre dans votre vie et de votre implication consciente dans vos choix de vie.

Comme le dit Joshua Welch : « Le Bien-Être est la connexion de deux chemins : la connaissance et l’action. »

Le Bien-Être est donc aussi un chemin, c’est un état que l’on développe et que l’on maintient au quotidien par de petites actions et décisions. Ce n’est pas quelque chose que l’on obtient avec une pilule ou que quelqu’un d’autre peut nous apporter. Il vient de l’intérieur de nous, de notre connexion avec notre essence ; notre « moi » profond et véritable. Le véritable bien-être ne se trouvent pas à l’extérieur de vous, n’en déplaisent aux publicitaires, mais à l’intérieur. Il s’agit plus d’un processus et d’un état d’esprit que d’un but en soi.

Votre bien-être résulte d’un équilibre entre le corps et l’esprit, d’un équilibre dans toutes les dimensions de votre vie. Vous êtes le pilote, le chef d’orchestre de votre vie !

Atteindre l’équilibre dans vos différentes dimensions de vie ne survient pas de façon accidentelle ou par hasard ? Quelqu’un doit être en charge et ce quelqu’un c’est vous ! Vos comportements et vos choix affectent votre santé et votre bien-être optimal. Vous pouvez choisir de faire plus de ce qui est bon vous et pour le monde autour de vous, et faire moins de ce qui est nuisible. Vous pouvez choisir de développer vos connaissances à propos de notre santé et de la variété des options de soins de santé disponibles et vous pouvez choisir comment vous aller réagir dans une situation donnée. Pour être en mesure de faire des choix intelligents et sages, vous devez cependant savoir quels sont les changements que vous devriez faire. Le voyage commence donc par un bilan, vous commencez par regarder votre vie avec honnêteté et à vous mettre à l‘écoute de vous-mêmes ; de ce que votre corps à comme information à vous communiquer. Ensuite, vous posez quelques intentions claires de changer.

Vous faites ensuite le premier pas, puis un suivant et encore un suivant, … et avant que vous ne vous en rendions compte, vous n’êtes plus le même ; vous êtes transformés, vous vous sentez plus vibrant, vous êtes à l’écoute de notre corps, de vos intuitions et vous vous sentez mieux, beaucoup mieux, … . La bonne nouvelle, c’est que quel que soit votre point de départ, vous pouvez améliorer votre condition, l’important est de commencer et d’avancer dans la bonne direction ! Et cette direction, c’est vous qui la choisissez!

 

Alors, prêt à faire ce premier pas?

Mettre à disposition du plus grand nombre les meilleures approches, techniques ou voies pour atteindre et maintenir le Bien-Être est une des préoccupations constantes que nous poursuivons au sein du centre Equilibre&Vous. Nous sélectionnons les techniques et les outils que nous vous proposons au sein du centre sur base du seul critère de l’augmentation du niveau de Bien-Être. Nous avons développé un coaching Bien-Être spécifique pour vous accompagner dans ce processus.

Retour