Pilates : phénomène de mode ou véritable bonne méthode ?

Le Pilates n’est pas nouveau, ce n’est pas une de ces gymnastiques à la mode et révolutionnaire qui attire les foules autour d’une sorte de gourou...En fait la méthode Pilates date du début du siècle dernier....et le nom Pilates vient de son fondateur, Joseph Hubertus Pilates, dont la vie est tout aussi passionnante que sa méthode...

Joseph Pilates est Né en Allemagne en 1880. Enfant il souffre d’asthme, de rachitisme et de rhumatisme articulaire. Ce seraient ces problèmes de santé qui l’auraient poussé à trouver une méthode pour les surpasser. Il se concentre sur le sport et devient un sportif de haut niveau (ski boxe gymnaste, lutte). Il s’intéresse à la physiologie humaine et au discipline orientale telle que le yoga et c’est une combinaison de toutes ces connaissances qui le pousse à créer sa propre méthode appelée CONTROLOGY. C’est plus tard qu’Il lui donnera son nom.

En 1914, c’est la guerre. Il est fait prisonnier et en prison, il développe des exercices pour lui-même et ses codétenus. C’est pour lui l’occasion de mettre au point son programme d’entrainement. Il se sert des ressorts des lits pour permettre aux patients alités de s’entrainer. On retrouve ces équipements dans les studios Pilates aujourd’hui...

Il semblerait que ceux qui se sont régulièrement entrainés avec lui ont mieux supportés la captivité et auraient même échappé à l’épidémie de grippe qui tua des centaines de personnes ces années-là.

A la fin de la guerre, retour en Allemagne. Il continue à y développer son programme et y rencontre Rudolph Van Laban, célèbre et très influent dans le milieu de la dance qui introduira certains exercices Pilates à son programme d’entrainement.

En 1926, l’armée allemande veut le recruter comme entraineur, ça ne lui plait pas et il s’expatrie aux USA. Arrivé à New York, ils ouvrent un centre de remise en forme avec son épouse Clara, dans le même bâtiment que le New York City Ballet.

Comme en Allemagne, sa méthode attire les danseurs car sa façon de s’entrainer complète tout à fait l’entrainement des danseurs. Et sa façon de renforcer le corps sans pour autant développer des muscles volumineux attire bientôt aussi des actrices, acteurs, des sportifs de haut niveau et des gens de la haute société. La méthode complétait leur programme traditionnel et s’adaptait à leurs besoins personnels, apportant de la force sans ajouter de volume, équilibrant cette force avec la souplesse, et atteignant l’harmonie parfaite entre esprit et corps.

Joseph Hubertus Pilates est décédé en 1967 dans l'incendie de son studio (par inhalation des gaz) à 87 ans il était en plein possession de ses capacité physique ...

Philosophie du Pilates

Déjà à son époque, J. Pilates pensait que la vie moderne nous soumettait à toutes sortes de stress physiques et mentaux. Cela ne s’est pas améliorer avec le temps et c’est encore pire aujourd’hui. La pression au travail, les événements de la vie quotidienne, le téléphone, la pollution, la sur-information… et même nos pensées et schémas mentaux nous placent dans un état de stress qui affecte notre santé morale et physique. Souvent à la fin d’une journée, nous sommes si fatigués que lire un livre ou regarder la tv nous semble être les seules activités qui puissent nous détendre. Il semble qu’au moment où on aurait le temps d’exercer une activité pour se détendre nous n’avons plus l’énergie pour le faire. On voit là une véritable interaction entre la fatigue physique et mentale. Nous sommes donc dans une sorte de cercle vicieux, vivons pour la plupart dans un état de stress permanant et n’avons aucun moyen efficace d’en sortir. Afin d’améliorer sa qualité de vie, sa santé et sa façon de faire face à tout ce que la vie implique, nous devons être fort physiquement et mentalement.

J. Pilates pensait qu’être en forme, c’était « être capable de faire face à la vie de tous les jours avec un corps sain et un esprit détendu.»

Il est donc important de prendre soin de son corps mais aussi de son esprit…

Ce en quoi, le Pilates est la discipline qui permet de travailler les 2 à la fois, et c’est bien ce qui le différencie d’un entrainement physique traditionnel.

On peut définir le Pilates comme « une gymnastique douce de renforcement musculaire des chaines profondes du corps ». Douce car elle demande un placement précis avec des mouvements lents calqués sur la respiration et cela dans le respect du corps et du rythme de chacun mais qui n’en est pas moins intense et efficace. Son objectif est de ramener le corps dans un alignement ou une posture idéal, créant ainsi une forte stabilité ce qui limitera les douleurs et les blessures. Un corps fort à l’intérieur, libre et harmonieux à l’extérieur.

La philosophie de J . Pilates résidait dans le fait d’amener le corps et l’esprit à ne faire qu’un afin de cultiver la conscience du corps. La pratique demande une concentration optimale sur les positionnements et les mouvements à la recherche de l’exécution parfaite.

Nous le pratiquons depuis plusieurs années maintenant et nous pouvons assurer que la pratique d’une discipline telle que le Pilates est un véritable bienfait que vous offrez à votre corps et à votre mental. Sans forcer, en vous respectant, vous vous réconciliez avec vous-même, faites de votre corps votre allié en apprenant à le connaître et à en prendre soin. N’oubliez pas que bien vivre, c’est avant tout être bien avec soi-même. C’est le premier chemin à suivre avant de pouvoir aller vers les autres...

Le Pilates est aussi basé sur certains principes fondamentaux que l’on verra en détail dans un prochain article.

Gabrielle et Magali, Instructeurs Pilates

Retour